31 Mar

Remerciements

Bruno Cendres nous a appelé pour nous remercier chaleureusement d'avoir demandé à nos électeurs du 1er tour à voter pour sa liste au 2ème tour.

Cet échange a été courtois et constructif.

Nous réitérons notre demande de voter massivement pour la liste "Ensemble pour Ustaritz" !

16 Mar

Remerciements

Suite aux votes d'hier, nous tenons tout d'abord à remercier toutes les personnes qui ont voté pour nous.

 

Hier soir, nous avons subi une grande défaite et nous avons décidé de ne pas nous représenter au deuxième tour.

 

Nous allons apporter notre confiance à la liste "Ensemble pour Ustaritz" menée par monsieur Cendres ; en effet, nous estimons que c'est la liste la plus démocratique qui se rapproche de nos idées.

 

Bien cordialement,

 

Ustaritz Avenir.

13 Mar

PLU

Lors du débat chez Mediabask, messieurs Cendres et Carrere ont fait les ahuris (sourires moqueurs aux lèvres) lorsque j'ai proposé de remettre constructible les terrains familiaux en cas de victoire de notre équipe.

 

Nous allons leur expliquer ce qui est un terrain familial :

Tout simplement, c'est un terrain qui a toujours été constructible et qui était prévu pour être donné à un enfant afin qu'il puisse y construire sa maison et rester dans son village natal !

 

Monsieur Carrere, sauf erreur de notre part, vous avez vous aussi bénéficié de cette opportunité !

 

Nous réitérons notre proposition évoquée dans notre programme, paragraphe concernant le PLU :

Si notre équipe remporte l'élection municipale, nous allons faire voter dès le deuxième conseil municipal la modification du nouveau PLU en rendant constructible tous les terrains familiaux que l'équipe abertzale a gelé en décembre dernier.

 

Comme dirait Monsieur St Jean ... Hitza Hitz !

 

VOTEZ USTARITZ AVENIR !

 

Dominique LESBATS.

12 Mar

Brouillarta financière

La technique utilisée par la municipalité pour faire apparaître un endettement fictif sur le dos de la municipalité précédente est la suivante.

En 2013 la municipalité fait un prêt relais de 2.5M€ pour la construction du stade de football "ETXEPAREA". Ce prêt est couvert par la vente de l'ancien stade de foot de KIROLETA qui sera vendu à la livraison du nouveau stade.

Le prêt relais sert à réaliser le futur projet et sera remboursé à la vente du terrain KIROLETA au groupe VINCI qui, après un appel à projet (5 groupements de sociétés) a fait une promesse d'achat de 3.2M€. Ce prêt n'apparaît pas dans l'endettement communal (7.3 M€) en mars 2014.

La nouvelle municipalité transforme le prêt relais en prêt traditionnel pour ses dépenses personnelles (intentionnellement) et fait apparaître ce prêt dans l'endettement, fin 2014, en accusant l'ancienne municipalité d'être responsable d'un endettement important (9.8 millions d'€). Belle manipulation !

L'année suivante, la municipalité vend le terrain de KIROLETA au COL et récupère en partie la somme prévue initialement. Première manipulation, comment faire apparaître un endettement artificiel et réduire ce même endettement en faisant une communication outrancière sur le problème des finances communales.

Le second fait est que le COL, acheteur du terrain KIROLETA, réalise une plus-value record d'un minimum de 3M€ sur la revente des terrains à des promoteurs au détriment de la commune. La vente illicite de ces terrains est faite pour la promotion de logements sociaux. Seconde manipulation, une grosse communication pour faire valoir un engagement social alors que le nouveau projet KIROLETA a le même nombre de logements sociaux que le projet précédemment inscrit.

L'endettement de la commune est de 6.8M€ en 2020 (sans leur prêt relais de 250K€) alors que la commune n'a fait que très peu de travaux et d'investissements, l'état de la voirie et des bâtiments en témoignent. Dans les années qui arrivent, il faudra 3 à 4 M€ pour la remise en état de l'ensemble des structures qui sont abandonnées depuis 6 ans. Autre manipulation, lorsqu'on ne dépense pas on réduit un endettement mais on accentue les dépenses futures, il suffit de ne pas le dire pour se présenter comme le dieu de la gestion d'une commune.

Faites confiance à USTARITZ AVENIR !

Votez USTARITZ AVENIR !

10 Mar

Réponse à Monsieur CARRERE (maire sortant) aux dessus des lois !!!!!!

SUPER MENTEUR s’enfonce dans le mensonge et dans les contre-vérités !

EVOLUTION DU TAUX D’IMPOSITION

Il est facile de limiter les hausses d’impôt (10% d’augmentation malgré tout en 6 ans Monsieur CARRERE et son équipe) quand on ne fait strictement rien pour sa commune (voir l’état des routes, des bâtiments communaux, etc …).

……………………………………………………………………………

KIROLETA

Malgré les élucubrations de monsieur Carrere qui n’hésite pas à mettre en doute les délibérations de justice de son propre pays (la France), la vérité ne peut être modifiée.

S’il a été condamné en appel, c’est la preuve formelle que les propos de Dominique LESBATS SONT VRAIS !

Les 4 250 000 € (1 600 000 sur Kiroleta, 2 200 000€ sur Musugorrikoborda et 450 000€ pour le château Haltya) mis à la poubelle par Carrere et sa bande, font gravement défaut à la gestion communale. Nous sommes à même de fournir à qui le veut les preuves de ce gâchis d’argent.

Pourquoi donc Mr LESBATS a-t-il gagné ???

Pourquoi le juge a-t-il rendu ce jugement le 16/12/2019 en condamnant à 1000 euros de dommages et intérêts la mairie de Monsieur CARRERE au profit de monsieur LESBATS ?

Pourquoi Maitre PINTAT (grand avocat de PARIS) n’a-t-il pas donné raison à Mr CARRERE maire sortant  en produisant cette fameuse délibération du 29/09/2016 ?

Si CARRERE avait été sûr de lui, il aurait poursuivi LESBATS en Conseil d’Etat !!!

Pour mémoire, la délibération à laquelle fait allusion le maire sortant n’a aucune valeur juridique. L’avocat de la commune, bien conscient des mensonges de son client, n’a pas poursuivi cette affaire.

Faut-il rappeler que les 3,2 millions de Vinci ne comprenaient pas le terrain de l’ancienne gendarmerie !!!

D’où sort le montant de 3.2 millions d’euros évoqués par Monsieur LESBATS ?

Réponse de la chambre régionale de la cour des comptes entre autres !

Compte rendu page 42 :

« En effet, un projet immobilier de 120 logements sur le stade de football Kiroleta avait été envisagé. La vente du terrain devait permettre de financer le projet de plaine des sports à hauteur de 3 200 000 €. Par délibération du 28 août 2014, la nouvelle équipe municipale a interrompu le projet qui ne correspondait pas à ses objectifs d’aménagement et d’habitat. »

Ou bien lire le fascicule des 5 démissionnaires « Voyage au centre de la liste ».

Voici en pièce jointe la conclusion du jugement gagné par Dominique LESBATS du 16/12/2019.

Vous verrez que la délibération n°5 du conseil municipal de la commune d’Ustaritz en date du 26 mars 2015 EST REJETEE !

…………………………………………………………………………………………………

MEDIABASK

COUP BAS ! Seul monsieur CARRERE (maire), un préfet ou un sous-préfet, peuvent donner accès aux listes des contrôleurs des partis politiques à une élection électorale.

Il est peu probable que messieurs Préfets ou Sous-préfets se soient adonnés à de tels bassesses.

Bon esprit, es-tu là …

Qui a averti MEDIABASK, juste avant le débat, qu’il y aurait une personne FN dans la liste de monsieur St Jean ? Elle aurait participé aux votes des européennes en 2017.

Nous avons déjà condamné ce comportement et nous renouvelons notre écœurement d’un tel agissement!

Monsieur CARRERE, êtes-vous crédible pour donner des leçons de morales aux autres ???

Vos leçons de morale sont très malvenues !

……………………………………………………………………………………………….

PLU

Vous nous dites que ce fameux nouveau PLU n’est plus révisable après avoir bien semé la zizanie au sein d’Ustaritz.

Bien sûr que pour une révision du PLU, nous nous battrons auprès de toutes les instances responsables, et entre autre la CAPB nouvellement élue, afin d’améliorer le PLU existant.

Nous insisterons auprès de toutes ces instances sur le fait qu’il a été élaboré en catimini par Monsieur CARRERE et sa garde rapprochée, sans consultation aucune des Ustariztar, directement spoliés par ces décisions.

Nous mettrons tout en œuvre pour redonner leurs droits, et quelque part leur argent aux familles lésées.

Non monsieur CARRERE, vous n’avez pas le monopole de la propagande ! Les bonimenteurs se trouvent toujours à un moment donné face à la vérité !

L’élégance dont vous parlez ne semble pas correspondre à celle que tout le monde pourrait espérer !

09 Mar

Place de la nouvelle gendarmerie

 

La place de la nouvelle gendarmerie a été baptisée par la majorité abertzale "Astoloberriko Plaza" (la nouvelle place des ânes) !!!

Qu'en pense la gendarmerie ?

Si nous remportons les élections, nous renommerons cette place !

 

08 Mar

Résidences Kiroleta

Il nous parait important de rassurer les copropriétaires des résidences de Kiroleta.

Vous êtes au courant de la vente devenue caduque de Kiroleta au COL, suite à une procédure gagnée par Dominique Lesbats en cour d’appel de Bordeaux en décembre 2019.

S’il devait y avoir procédure, en aucun cas les copropriétaires ne seraient lésés puisqu’ils ne sont en rien responsables.

06 Mar

AFFAIRE ST JEAN / MEDIABASK

 

Nous, Ustaritz Avenir, avons bien lu l'article de Mediabask concernant la colistière de Saint Jean.
Nous nous demandons comment ce média a pu récupérer le document qui prouverait l'information du journaliste.
Tout laisse à penser que le Maire aurait divulgué cette information à Mediabask juste avant le débat.
Nous qualifions de bassesse l'attitude du Maire d'Ustaritz, si cela est confirmé !
Nous pensons que s'il avait su, Saint Jean n'aurait pas été aussi complice avec le Maire lors des deux derniers débats.
Maintenant, qui dit vrai ? Saint Jean ou Mediabask ?
Affaire à suivre.

03 Mar

REUNION PUBLIQUE LAPURDI

VENEZ NOMBREUX A NOTRE REUNION PUBLIQUE DEMAIN SOIR MERCREDI 4 MARS A LA SALLE LAPURDI A 19H !

02 Mar

IKASTOLA

Mise au point !

Monsieur Cendres par ignorance ou calomnie répète les propos mensongers de monsieur Bruno Carrere.

Depuis 2011, (à l'époque du sous-préfet Nunez), les modalités de versement par la commune du forfait par élève d'Ustaritz scolarisé dans les deux écoles privées d'Ustaritz (St Vincent et Ikastola) sont les mêmes jusqu'à aujourd'hui.

Notre politique concernant les deux écoles privées était la meilleure ; même la municipalité actuelle en a assuré la continuité.