12 Mar

Brouillarta financière

La technique utilisée par la municipalité pour faire apparaître un endettement fictif sur le dos de la municipalité précédente est la suivante.

En 2013 la municipalité fait un prêt relais de 2.5M€ pour la construction du stade de football "ETXEPAREA". Ce prêt est couvert par la vente de l'ancien stade de foot de KIROLETA qui sera vendu à la livraison du nouveau stade.

Le prêt relais sert à réaliser le futur projet et sera remboursé à la vente du terrain KIROLETA au groupe VINCI qui, après un appel à projet (5 groupements de sociétés) a fait une promesse d'achat de 3.2M€. Ce prêt n'apparaît pas dans l'endettement communal (7.3 M€) en mars 2014.

La nouvelle municipalité transforme le prêt relais en prêt traditionnel pour ses dépenses personnelles (intentionnellement) et fait apparaître ce prêt dans l'endettement, fin 2014, en accusant l'ancienne municipalité d'être responsable d'un endettement important (9.8 millions d'€). Belle manipulation !

L'année suivante, la municipalité vend le terrain de KIROLETA au COL et récupère en partie la somme prévue initialement. Première manipulation, comment faire apparaître un endettement artificiel et réduire ce même endettement en faisant une communication outrancière sur le problème des finances communales.

Le second fait est que le COL, acheteur du terrain KIROLETA, réalise une plus-value record d'un minimum de 3M€ sur la revente des terrains à des promoteurs au détriment de la commune. La vente illicite de ces terrains est faite pour la promotion de logements sociaux. Seconde manipulation, une grosse communication pour faire valoir un engagement social alors que le nouveau projet KIROLETA a le même nombre de logements sociaux que le projet précédemment inscrit.

L'endettement de la commune est de 6.8M€ en 2020 (sans leur prêt relais de 250K€) alors que la commune n'a fait que très peu de travaux et d'investissements, l'état de la voirie et des bâtiments en témoignent. Dans les années qui arrivent, il faudra 3 à 4 M€ pour la remise en état de l'ensemble des structures qui sont abandonnées depuis 6 ans. Autre manipulation, lorsqu'on ne dépense pas on réduit un endettement mais on accentue les dépenses futures, il suffit de ne pas le dire pour se présenter comme le dieu de la gestion d'une commune.

Faites confiance à USTARITZ AVENIR !

Votez USTARITZ AVENIR !